« Je dois me rappeler que tout est transitoire. Les êtres que j’ai aimés et la vie elle-même m’ont été prêtés. »
Jean Proulx (2019)
Lire la suite
« Je dois me rappeler que tout est transitoire. Les êtres que j’ai aimés et la vie elle-même m’ont été prêtés. »
Jean Proulx (2019)
Dans le deuil… « Un processus naturel de cicatrisation va se mettre en route, que vous le souhaitiez ou non. »
Christophe Fauré (2018)
Lire la suite
Dans le deuil… « Un processus naturel de cicatrisation va se mettre en route, que vous le souhaitiez ou non. »
Christophe Fauré (2018)
« Ce n’est pas le temps qui guérit, c’est ce qui se passe pendant ce temps. »
Manu Keirse (2000)
Lire la suite
« Ce n’est pas le temps qui guérit, c’est ce qui se passe pendant ce temps. »
Manu Keirse (2000)
« La quête de la sagesse est un chemin d’humilité et d’acceptation de ce qui est. »
Frédéric Lenoir (2018)
Lire la suite
« La quête de la sagesse est un chemin d’humilité et d’acceptation de ce qui est. »
Frédéric Lenoir (2018)
« Rappelle-toi qu’on ne devient que ce que l’on apprend à voir en soi-même. »
Jean Proulx (2019)
Lire la suite
« Rappelle-toi qu’on ne devient que ce que l’on apprend à voir en soi-même. »
Jean Proulx (2019)
« J’aimerais percer ce mystère : qu’y a-t-il dans ta main qui me sauve chaque fois que je la tiens ? »
Jean-François Beauchemin
Lire la suite
« J’aimerais percer ce mystère : qu’y a-t-il dans ta main qui me sauve chaque fois que je la tiens ? »
Jean-François Beauchemin
« La solitude constitue une aire de réflexion qui, bien utilisée, peut atténuer la douleur du départ. »
Jules Bureau (1997)
Lire la suite
« La solitude constitue une aire de réflexion qui, bien utilisée, peut atténuer la douleur du départ. »
Jules Bureau (1997)
« Dans le deuil se cache la résilience, comme dans l’obscurité se dissimule la lumière. »
Jean Proulx
Lire la suite
« Dans le deuil se cache la résilience, comme dans l’obscurité se dissimule la lumière. »
Jean Proulx
« En aimant, nous donnons de la valeur à celui que nous aimons. »
Frédéric Lenoir
« C’est parce que j’accepte de me confronter à la violence de ton absence que je peux… »
Christophe Fauré
Lire la suite
« C’est parce que j’accepte de me confronter à la violence de ton absence que je peux, au fil du temps, te retrouver en un lieu intérieur, où je sais que plus jamais je ne te perdrai à nouveau. »
Christophe Fauré